Avoir le temps est-il devenu un luxe ?

temps-disponible-luxe-echosystems

Dans notre société actuelle, tout le monde a l’impression de courir après cet or invisible, le temps. Il est aujourd’hui difficile de concilier vie familiale, vie professionnelle, vie sociale et vie privée. En effet, si vous faites le schéma d’une journée de 24 heures. Une fois enlevés le travail, les trajets, les repas, le sommeil et les tâches du quotidien, il ne reste plus beaucoup de temps pour autre chose…

Alors, comment optimiser ce peu de temps que nous avons toutes et tous à disposition ?

Tout d’abord, en cessant de prononcer cette phrase « Je n’ai pas le temps » et en la remplaçant par « Je n’ai pas envie de prendre le temps ». Car finalement, nous avons tous le même nombre d’heures à disposition, 24 heures par jour ou 168 heures par semaine. La différence entre nous, c’est que nous allouons plus ou moins de temps aux différentes activités. Certaines sont vitales comme se nourrir ou dormir, et d’autres le sont beaucoup moins comme de regarder la télévision ou surfer sur les réseaux sociaux.

Pour gagner du temps, il faut donc allouer différemment son emploi du temps et ses priorités. C’est réellement sur ce point qu’il faut se poser la question « Qu’est-ce qui me fait vraiment plaisir et qu’est-ce qui me fait perdre mon temps ? ». Au final, si vous n’avez pas de temps pour vous, vous ne pouvez pas augmenter votre temps disponible, sans réduire ou supprimer une autre activité.

Voici 3 conseils pour gagner du temps :

Réduire ou arrêter de regarder les médias

Temps économisé : 1 à 2 heures par jour

Aussi appelée « Diète médiatique », cela consiste à ne plus regarder la télévision, les journaux ou toute information provenant des médias traditionnels. En plus de gagner du temps, vous allez également percevoir plus positivement le monde qui vous entoure. En effet, les médias montrent très souvent des aspects négatifs de la société, dans le but de vendre plus d’unité et donc plus de publicités, tel est leur modèle d’affaires.

Mais comment s’informer sur ce qui se passe dans le monde alors ? Simplement en demandant aux personnes de votre entourage. Non seulement vous passerez moins de temps à rester passif devant un écran, mais cela vous encouragera à voir plus souvent des personnes qui comptent pour vous.

Désinstaller Facebook, LinkedIn et autres applications mobiles

Temps économisé : 30 minutes à 1 heure par jour

Dès que vous avez un moment de libre dans votre journée, vous allez probablement sortir votre smartphone et voir ce que vos amis font de leur vie. Même si c’est sympa, cela représente deux inconvénients majeurs : vous perdez des occasions de parler aux gens autour de vous et donc de faire des rencontres géniales ; vous pensez que votre vie est moins bien que celle de vos amis, ce qui peut vous amener à avoir une faible estime de soi.

Vous pourrez toujours aller sur les réseaux sociaux depuis votre ordinateur, mais cela sera plus compliqué, car il faudra l’ouvrir et attendre quelques secondes, etc. Le but est donc de vous décourager de passer du temps sur ces plateformes, au profit d’activités plus sociales ou intéressantes pour vous.

Faire des siestes après le repas de midi

Temps économisé : 1 à 1,5 heure par jour

En effectuant une sieste entre 20 et 30 minutes, vous gagnez un cycle de sommeil durant la nuit, soit environ 1 heure et demie. Cette technique vieille comme l’être humain est pourtant souvent perçue comme de la fainéantise.

Pour en profiter pleinement, trouvez un endroit calme, si possible confortable et mettez votre réveil après 20 minutes. Pourquoi ? Car vous restez en sommeil léger, ce qui vous permettra de ne pas avoir la tête dans le cirage en vous réveillant. Vous aurez ainsi l’impression de recommencer une nouvelle journée et serez plus en forme pour la suite.

En savoir plus

Vous souhaitez avoir plus d’astuces pour gérer au mieux votre équilibre vies professionnelle et privée ? Inscrivez-vous maintenant à la conférence du 24 octobre à l’espace Work’n’Share et découvrez comment optimiser votre temps.

By | 2017-10-17T17:03:39+00:00 octobre 17th, 2017|Non classé|0 Comments

About the Author:

Diplômé d’HEC Lausanne, j’ai toujours pensé que les multinationales étaient la voie royale pour être heureux dans la vie… jusqu’au jour où j’ai découvert qu’il était possible d’être salarié ET indépendant, ce qu’on appelle aujourd’hui un « slasher ». Ainsi, après des expériences aussi variées que l’enseignement, l’administratif, le conseil et l’analyse financière, je suis actuellement à 60% pour coacher et former des cadres au chômage. Ce travail de salarié m’apporte une sécurité et une stabilité bienvenues lorsqu’on décide d’être indépendant. En effet, il est parfois difficile de joindre les deux bouts lors du démarrage et faire partie d’une équipe a quelque chose de motivant. En parallèle, j’accompagne des personnes à développer leur passion en activité rémunérée. Allant de l’artisanat à la gestion de machine de cuisine rapide, ce deuxième travail me permet de me sentir libre et utile. C’est également l’opportunité de travailler depuis n’importe où dans le monde, ce qui me permet de voyager très régulièrement.

Leave A Comment